RÉUNION DU 11 JUILLET 2018

Nous avons eu notre réunion, ce mercredi 11 juillet à 18h00, au GEM AUBE de Strasbourg.

Une entendeuse de voix présente raconte:

« Ce soir nous étions six entendeurs de voix. Nous commençons à mieux nous connaître.
Ce qui nous a permis d’échanger pendant 1h30. C’est un groupe où l’on peut parler de ses difficultés et surtout de notre souffrance…
En échangeant, les personnes nous donnent des conseils pour mieux réagir par rapport aux voix et aussi pour les comprendre .
Beaucoup d’émotion ce soir.

Ce groupe me permet d’avoir moins honte de mes voix et m’apporte beaucoup. Il y a une bonne écoute et l’on peut partager sans crainte que cela ne soit répété à tout le monde. »

 

Merci pour son témoignage.

 

Si vous même avez des perceptions auditives, visuelles ou autres, que vous en souffriez ou pas, ou si vous êtes en contact avec des personnes de votre entourage qui ont ce genre de perceptions, n’hésitez pas à nous rejoindre.

 

La prochaine réunion aura lieu le 8 aout au GEM AUBE à 18h00.

La REV’heure de Chambéry 2018

20180503_145435-PANO

ENTENDEURS DE VOIX ET PARANOS SE RASSEMBLENT!

 

Les 28 et 29 juin a eu lieu à Bassens, près de Chambéry, le rassemblement des entendeurs de voix et des paranos.

J’y étais!!!

 

Nous avons commencé par écouter quelques témoignages poignants. Ce n’est pas facile de vivre en société quand on est pris pour un fou! Chacun a son histoire, plus ou moins tragique. Chacun se raconte, soulagé de pouvoir vider son sac.

Puis des petits ateliers sont constitués. Pour ma part, je choisis le thème des délires mystiques.

En petits groupes, assis dans l’herbe fraiche, nous partageons nos croyances, nos explications sur ce que nous avons vécu. Certains de penser que les voix viennent de Dieu, d’autres du diable, de créatures invisibles, parfois bonnes, parfois méchantes. Allez savoir. Mais tous sommes certains de cela, vivre avec des voix n’est pas chose facile.

Ce que j’ai retenu de ces deux jours:

Entendre des voix est souvent synonyme de vie gâchée, de souffrance extrême, d’incompréhension, de parcours du combattant.

La médecine, à grand coups de médicaments, nous prive de toute autonomie. Elle nous détruit autant qu’elle nous soigne. Les psychiatres, forts de leurs convictions, n’admettrons jamais une autre réalité que celle de la schizophrénie. Peut être cela bougera t il un jour, même si ce n’est plus pour nous, la génération des futurs entendeurs de voix seront ils traités autrement que comme « fous »?

Quant à la société, sera t elle prête à entendre ce message:

Nous ne sommes pas fous, juste différents! Et si nous étions dans la vérité? Galilée a craint le bucher parce qu’il pensait que la terre était ronde, et si nos voix venaient d’un autre monde?

 

Des odeurs dans le nez

2016-05-29 20-20-02.215

 

Les entendeurs de voix ont parfois d’autres sensations venues l’on ne sait d’où autres que les voix. Certains voient des choses qui leur sont propres, ont l’impression d’un goût dans leur bouche, sentent qu’on les touche, caresse, brûle, pique ou qu’on les frappe.

Et puis, il y a les odeurs. Agréables comme celles des fleurs ou d’un parfum, d’un parent ou d’un bébé, mais aussi infectes comme celles d’un cadavre, de la pourriture, du souffre, voire des excréments.

Ses relents sont ils imaginaires, viennent ils d’un dérèglement du cerveau, ou sont ils autres?

Même les meilleures senteurs finissent par être insupportables quand elle sont fortes et incessantes. Est ce une torture?

Je vous invite à y réfléchir, et, si vous le souhaitez, à y répondre.

Qu’en pensez vous?

TRAVAILLER AVEC LES VOIX

A Strasbourg, les 13, 14 et 15 mars 2018 avait lieu la formation: « Travailler avec les voix », animée par Vincent DEMASSIET et Yann DEROBERT à l’EPSAN de Strasbourg.

Y étaient conviés du personnel soignant mais aussi des entendeurs de voix.

Après un débat un peu difficile sur la position de la médecine psychiatrique face aux personnes entendant des voix, (diagnostique immédiat et irréversible de schizophrénie, traitements lourds, pas toujours efficaces ni appropriés, effets secondaires très préjudiciables, hospitalisation longue et aliénante…) il a été proposé un exercice très enrichissant. Il s’agissait d’un jeu de rôle dans lequel un demandeur d’emploi devait postuler face à un employeur. Là où se compliquait la chose, c’est que dans chacune de ses oreilles, le demandeur d’emploi entendait des voix soufflées par deux autres personnes. Il a été alors pour tous évident que cette situation était insoutenable, déstabilisante et handicapante.

Car, par expérience, et pour avoir écouté le témoignage de pas mal d’entendeurs de voix, si les voix sont parfois « gentilles » la plupart du temps elles restent dérangeantes, deviennent agressives et sont bien souvent insupportables.

Il est par ailleurs regrettable que personne  ne soit prêt à écouter les doléances d’un entendeur de voix, sujet tabou par excellence, qui se voit face à une persécution de la part de ses voix et ne peut trouver ni soutien ni aide nul part.

C’est cela même le combat de REV-FRANCE.

Donner aux entendeurs de voix la parole, leur permettre de se libérer, de se réapproprier leur identité en pouvant exprimer librement leur souffrance, leur particularité et leur expérience sans qu’on les invite à se taire.

Puis Vincent DEMASSIET a témoigné. Je vous invite à regarder la vidéo sur You Tube.

 

Puis cela a été au tour des entendeurs de voix de raconter leur parcours souvent compliqué. Pour chacun d’eux, se sentir écouté, compris, sans jugement et sans crainte, a certainement été une grande première.

Ensuite, plus théorique, il a été fait des exercices pour discerner la nature des voix, leurs origines et la mise en place de certaines stratégies pour mieux les « apprivoiser » ou juste apprendre à vivre avec elles.

Merci Vincent, merci Yann, beau cadeau pour les entendeurs de voix!

 

LES ENTENDEURS DE VOIX

Entendre des voix est une expérience pas des moindres, et si, dans certains cas, cela ne pose aucun problème, la personne vivant avec ses voix d’une façon naturelle et non douloureuse, il est malheureusement des situations qui virent au cauchemar.

REV-STRASBOURG, qui existe depuis quelques mois maintenant, ramification de REV-FRANCE (voir le site: http://revfrance.org/ ) se propose de réunir les personnes qui ont des perceptions auditives ou autres, afin de pouvoir dialoguer, échanger, en parler tout simplement.

Ce site proposera des articles divers, les dates et lieux des réunions et, pour ceux qui le souhaiteront, des témoignages ou des textes personnels.

Merci de votre lecture.

 

Première réunion

Le mercredi 18 avril 2018 a eu lieu la première réunion des entendeurs de voix de REV-STRASBOURG au GEM AUBE de 18h00 à 19h30. Sept personnes y étaient présentes.

W. en a fait le résumé suivant:

-C’était la première réunion du groupe des entendeurs de voix de Strasbourg.

-Temps fort qui marque le début d’une belle expérience à venir.

-Chacun(e) a pu exprimer ses ressentis, ses émotions, et ses angoisses. Le tout dans un climat de confiance et de respect mutuel puisque que chaque personne a été entendue sans être interrompue.

Cette réunion s’est déroulée avec bienveillance grâce à la présence de la facilitatrice du REV.

 

Ce que nous pouvons en retenir:

*Beaucoup de questions relatives aux perceptions auditives: comment y faire face? Pourquoi sont elles présentes?

*Des « astuces » ont pu être apportées par l’ensemble du groupe.

*La question des traitements a été abordée et il est bon de rappeler que cela relève d’un avis médical.

*Nous avons pris conscience des similitudes en termes d’expériences passées et vécues ainsi que des chocs émotionnels subis.

*Les croyances de chacun(e) ont pu être abordées avec respect et non-jugement.

Merci beaucoup pour ce bel exposé.

 

Le point primordial mis en avant par tous a été le fait de ne rien divulguer à l’extérieur du groupe de ce qui a été dit et de garder l’anonymat des participants. Chose que chacun s’engage à respecter.