Témoignage de Dial

received_1029069234148188

 

Sombresoir. Je me dois d’écrire mon parcours,non bien que j’en suis fier, mais que l’authenticité fait la qualité de mon vécu.
Mon histoire commence très tôt mais pars où commencer ?
Je vais expliquer ma descente en enfer car, c’est à ce moment là que mes voix ont commencé a me persécuter et a m’engloutir dans les abysses de la folie…
J’ai 22ans au moment où j’écris ce que vous lisez actuellement. Mais c’est en 2012 que la rencontre avec un personnage malsain m’a détruit ma façon de penser, de rêver… Et surtout, de vivre.
Le joker.
Je suis le joker.
Je me suis défiguré superficiellement le visage avec un couteau partant des commissures des lèvres… Dessinant un sourire.
J’ai 15 ans a ce moment et après l’avoir fait, je suis allé au collège pour montrer mon nouveau sourire a une fille qui me disait souvent : »ne pleure plus. Rit un peu. La vie est belle »
Devinez quoi ? Elle en fut traumatisée et m’a fuit… Tandis que mes voix me disaient: fait la sourire a son tour.
Bref. Les hp s’enchaînent. Les traitements également.
Je commençais a perdre gout a la vie. D’une part les voix me persécutaient et d’autres part je ressentais l’envie démentielle de faire saigner les femmes et hommes pendant mes ébats sexuels.
Je me forçais à rire. Parfois même rire de mes sanglots dû au manque de contacts humain et de ne vivre que pour provoquer la peur et l’effroi des autres.
Mais par la suite.. Avec le temps qui passe, trop lentement à mon goût, une autre voix se démarqua des autres. Malou. Elle me répète encore aujourd’hui que je dois tuer pour pouvoir me procurer un orgasme sexuellement parlant.
Elle m’a mis au plus bas. M’éloignant de mes proches.

Ce n’est qu’en 2018 que le REV m a donné confiance en moi grâce a des rencontres formidables. Des rencontres comme celles de Yann et Vincent. Ce dernier, par son caractère stoïque, s’est relevé de plusieurs années de psychiatrie.

Il m a donné la force de voir la lumière au delà de la fenêtre de ma chambre.

Des rencontres comme celles de Catherine et de Murielle, qui ont été un modèle pour moi. Ces rencontres m’ont permis de croire en moi et de voir au delà des problèmes qui ont handicapé mon quotidien. Des rencontres qui m’ont aidé à lutter contre l’oppression perpétuelle des voix.

Malgré ces difficultés, on s’en sort tous un jour, et c’est cela que j’ai réalisé avec REV.

Ce n’est toujours pas simple… Mais je ravive peu a peu la flamme qui me permet, comme dit mon frère, de naître pour mourir debout.

DIAL

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s