REV

C’est quoi un rêve?

Hormis les messages que nous envoie notre cerveau durant la nuit?

C’est quelque chose que nous souhaiterions voir se réaliser.

Quel est notre rêve?

Quel est votre rêve?

Quel est le mien?

Ne pourrions pas communément dire le bonheur.

Du moins s’en approcher.

Souffrir moins!

Vivre mieux!

Trouver l’Amour, l’amitié.

Être en mesure d’y répondre.

Des choses simples mais essentielles.

N’est ce pas cela le REV?

LE COMBAT

Toute chose acquise mérite combat.

La vie.

Sa vie.

On peut s’avouer vaincu.

On peut s’enterrer dans le fossé.

Pleurer, gémir, puis se relever.

Si ce fossé ne devient notre tombe.

Toute chose en ce monde demande combat.

Nous nous levons soldat.

Qu’importe notre cause!

C’est de cette armée que je vous cause.

La grande armée des entendeurs de voix.

Quand vous étiez seul sous les coups du diable.

Et qu’à présent vous êtes milliers.

Il est plus facile de lutter entouré par l’amitié.

Que seul dans l’adversité.

Venez nous rejoindre, entendeurs.

Votre combat est le notre.

Ensemble nous vaincrons les voix!

REUNION

Notre réunion se tiendra comme à l’accoutumé mercredi, le 23 janvier 2019, au GEM AUBE, 93 route de Colmar à Strasbourg Neudorf.

Vous qui êtes sujets à des perceptions sensorielles particulières telles que l’entente de voix, des visions, des odeurs, des sensations que vous n’expliquez pas, venez nombreux partager vos expériences.

Je rappelle que lors de ces réunions, il est demandé de garder la confidentialité de tout ce qui pourra être dit, d’être calme et bienveillant, de laisser chacun s’exprimer sans monopoliser toute l’attention et le temps qui sont impartis à chacun d’entre nous.

Merci de respecter l’expérience de l’autre comme nous aimerions qu’on respecte la notre.

A bientôt

FORMATION: »S’APPROPRIER LA PERSPECTIVE DU RÉTABLISSEMENT ET VIVRE SA VIE »

REV-FRANCE proposait une formation sur le rétablissement.

J’étais très curieuse de voir de quoi il en retournait.

J’en suis sortie transformée. Et même, toujours en phase de transformation.

Plus je parle, plus les gens me comprennent. Du moins les bons.

Si l’oreille que j’ai choisie pour me confier est inadaptée à cette tâche, c’est la catastrophe. Je me renferme, me replie, disparais sous le fantôme du « je vais bien », et, au bout de quelques siècles, je ne parle plus de ce qui dérange.

Là, à la formation, c’est le contraire. Il est essentiel de dire.

Retrouver sa vérité, sa réalité, sans se voir enfermé dans celles des autres.

Mon mensonge vient de ce que ma vérité n’est pas acceptée par tous ceux qui m’entourent. Personne ne me comprend, personne ne m’écoute.

Je ne peux changer cela.

Mais qui m’empêche de m’entourer de qui saura me comprendre?

Parmi les entendeurs de voix j’ai trouvé une famille « symptômes » (excusez moi le terme mais je trouve que la ressemblance de nos expériences des voix  nous rassemble, nous rassure, et fait de nous un monde à part, une famille d’êtres isolés.)

Merci à Yann et à Vincent pour cette résurrection!

 

PS:  J’avais trouvé la photo d’un pot au lait fermé par une grosse chaine. Elle aurait été en entête de l’article et la photo du pot regorgeant d’une plante, elle, à la fin de l’article. Cependant je n’arrive pas à convaincre mon site à accepter plus d’une photo par article.

Voila pour l’histoire, et, pour la conclusion:

La chaine du mutisme puis, qui sait, la vie de la parole.

plant blur leaves green
Photo by monicore on Pexels.com

 »